mardi 19 janvier 2010

® Un animal, un métier # 1 ::: éboueur

Article recyclé du 21 10 08
Nous les chats inaugurons une série d'article sur les copains salariés.
L'info du jour - qui nous avait échappée - concerne le beau métier d'éboueur. En l'occurrence, une initiative de la ville de Trouville en 2001. La municipalité a donc mis en place le ramassage des déchets en verre des 80 restaurants par une carriole tirée par deux chevaux Lasso et Jardin. 

Vu sur: Télé-animaux.com

Un vrai succès qui fait des émules, il est vrai qu'un camion coûte environ 30 000 €, alors qu'un cheval n'en coûte que 3 000.

En plus du gain écologique et économique, l'idée motive les agents de voirie : "Ils se sentent valorisés, le public est motivé et les regarde sous un autre angle. Jamais vous n'entendez un coup de klaxon contre un cheval ! Mieux : lorsque les gens doublent, ils le font lentement pour mieux voir les chevaux. Ils les nourrissent trop d'ailleurs : Festival avait pris 50kg ! L'impact est véritablement monstrueux".


Pour le problème du crottin rien de plus simple : "Nous avons tout simplement un récupérateur de crottin installé sur l'attelage, rien ne reste sur la voie publique."

Objectif désormais : que le ministère de l'Environnement prenne le projet en main de façon véritablement nationale et coordonnée. Le projet, d'abord vu comme anecdotique ou drôle, a pris de l'ampleur. Chaque année, les "Equidays" attirent l'attention et rapprochent le jour de la prise en main.




* Les Equidays se tiennent en octobre de chaque année, et actuellement jusqu'au 26 octobre.
De quoi assurer un avenir aux chevaux de traits des Pyrénées, promis à une mort certaine et prématurée (ils ne servent plus que pour la viande de bouche, le 4X4 étant plus commode en Montagne!)
© Catherine Dauriac - Vallée d'Ossau - juillet 2008

Ces jolis petits chevaux bien campés sur leur gambettes, on les a rencontrés cet été pendant notre escapade Transhumance (bientôt racontée sur EcoloInfo). Les éleveurs ont répondu à nos cris d'horreur, et d'une manière qui nous a laissés sans réponse.
Si vous ne les mangez pas, ils disparaîtront.



© Catherine Dauriac - Vallée d'Ossau - juillet 2008 - 
marquage des animaux avant le départ en transhumance

Que l'on se rassure, le marquage s'effectue au goudron. Les animaux ne souffre que d'un petit coup de chaleur, sans brûlure !!!


Prochain épisode à suivre ici même: Moi Patou, physionomiste.



++LIENS++
Depuis le mois de mars, deux chevaux de trait bretons, relativement petits et trapus, assurent la tournée du village qui compte 380 maisons et 1 400 habitants, durant une heure et demie. Blog de Kimcat
Article ®ecyclé et complété du 29 septembre 2008

1 commentaire:

RipeGreenIdeas a dit…

génial, ton article. J'avais lu un petit article à ce sujet dans cheval mag ou un truc dans le genre, mais le tien va bcp plus loin!

: )

je sais à qui je vais le fwder pour le lire!

bise

cityzencats TV - environnement, recyclage, nature, chats

Loading...