samedi 19 mai 2007

Pour un Ministère de la grammaire


Un post sur le blog des correcteurs du monde . Les commentaires sont piquants...

"Le nouveau président désirant un gouvernement “resserré”, il n’y aura pas de ministre de la grammaire, et c’est dommage : le Canard, dans sa dernière livraison, a relevé que l’orthographe n’était pas le fort de Nicolas. Lors de sa “traversée du désert”, en 2000, il écrivit d’une traite les 200 pages d’un ouvrage dans lesquelles on peut lire cette phrase : “Tous les sujets qui appellent à des décisions difficilles.” Comme le palmipède l’a relevé, il y a un “l” de trop. Ajoutons que la préposition “à” est également superfétatoire*. Cette préposition même qui avait déjà fait trébucher un autre Nicolas (cf la vacance de M. Hulot). Et tout cela pendant une traversée du dessert : décidément, la grammaire, c’est pas de la tarte.

* Un “l” et un “à” de trop : Nicolas a plutôt tendance à rallonger la sauce : l’Etat à bon marché commence mal !

Aucun commentaire:

cityzencats TV - environnement, recyclage, nature, chats

Loading...