samedi 9 février 2008

® Andrea Crews ::: Hype-cycler la mode


Up-cycler : une autre facette du vintage
À l'heure où la mode est plus volatile que jamais, certains créateurs à contre-courant refusent les calendriers imposés et transformnt nippes et fripes en créations hype. Ainsi est né le collectif Andrea Crews.


La conscience écologique aux aguets, l'envie de révolutionner la mode version humaniste, le désir de mixer les talents et de rompre avec le fashionnement correct plus carcan que libérateur sont autant d'éléments qui ont amené Maroussia Rebecq, étudiante aux Beaux Arts, à revisiter le concept "ready made" de Duchamp, en l'adaptant au textile.
A partir de vêtements récupérés dans les locaux du Secours Populaire elle organisa un défilé au musée d'Art Contemporain de Bordeaux. En 2001, elle développe son concept à la manière d'un happening entre Annette Messager et Martin Margiela, ne respectant aucune règle et défiant les tendances. Maroussia Rebecq rassemble sous son aile DJ, graphistes, vidéastes, plasticiens et stylistes, tous avides de cultures urbaines, décalées, déjantées, ludiques et provocatrices.

Gestion des déchets pour un vestiaire bigarré, né de l’imaginaire sans plan de collection.
Foncièrement militante, Maroussia Rebecq a fait d'Andrea Crews un moyen de lier les artistes, de faire communiquer les différentes forces qui animent la culture urbaine. Elle développe également de nombreux projets avec des associations humanitaires, ainsi qu'avec des écoles. En plus d'être plus qu'éthiquement correct, Andrea Crews a été adopté par l'univers branché : ses créations sont vendues chez Colette, ainsi qu'aux quatre coins du globe, au sein de ce qui se fait de plus hype…

Loin de renier son essence, cette distribution pointue est corollée de nombreuses opérations et manifestations à but caritatif, mixant performances artistiques et mode, comme lors de cette vente à la criée au palais de Tokyo, où les stylistes travaillaient sous l'œil du public et où leurs créations étaient vendues 1 euro, le tout au bénéfice du Secours Populaire… Mais ils œuvrent également dans l'alternatif : c'est à Andrea Crews que l'on doit les fameux costumes de la tournée de Philippe Katerine.

Les vêtements André Crews, à la fois graphiques, urbains et contemporains, s'inscrivent dans une volonté sociale, éthique et économique de vivre autrement, sans pour autant renier esthétique et innovation.

Pour séduire les hordes fashion
Bien plus branchée que les tee-shirts en bambou et tout aussi équitable, Andrea Crews offre une vision rafraîchissante et novatrice du monde de la mode, que l'on découvre propice aux mutations les plus éclairées, version flocage et déstructurations.


L'atelier et la boutique viennent de s'installer à Pigalle.
10 rue Frochot 75009 Paris

Tout l'univers, les performances, les ateliers, c'est par ICI

Article ®ecyclé du 23/10/2007

Aucun commentaire:

cityzencats TV - environnement, recyclage, nature, chats

Loading...