lundi 10 septembre 2007

Jean-François Bizot est mort

Tristes nous les chats, il nous a tout appris -ou presque.



Jack, c'est ainsi que Jean-François Bizot avait coutume d'appeler son cancer. "Jack le squatter, écrivait-il dans Un moment de faiblesse (Grasset, 2003), on ne va pas oublier qu'il doit rester minoritaire en vous". Jack a fini par gagner. Fondateur d'Actuel et de Radio Nova, Jean-François Bizot est mort samedi 8 septembre à l'âge de 63 ans. Licencié en sciences économiques, diplômé de l'Ecole nationale supérieure des industries chimiques, ingénieur économiste au Bureau d'information et prévisions économiques (BIPE) puis, en 1967, journaliste à L'Express : rien ne prédestinait ce fils de famille à devenir l'un des papes de la contre-culture et de la presse underground. Survint Mai 68. Il devint maoïste, proche du PSU puis libertaire. Surtout libertaire en réalité.

Très jeune, son père lui avait confié 800 millions de centimes. Gauchiste et riche, Bizot se demanda quoi faire de tout cet argent. Avec une bande de copains (Michel-Antoine Burnier, Patrick Rambaud, Bernard Kouchner), il décida, en 1970, de transformer Actuel, une publication née fin 1968 dans l'explosion du free jazz, en un journal underground. "A 20 ans, au milieu des années 60, écrivait Bizot dans la préface de Free Press, le magnifique ouvrage qu'il a consacré à la contre-culture vue par la presse underground (Panama, 2006), nous nous sentions comme des enfants accouchant d'un nouveau millénaire (…). Nous voulions tout réinventer. Une révolte à la fois clocharde, céleste, révolutionnaire, cyberfreaks et vidéo guérilleros, sexplorateurs, écologistes..."

Source Le Monde - Lire la suite

Aucun commentaire:

cityzencats TV - environnement, recyclage, nature, chats

Loading...